Tout savoir sur l’assainissement non collectif

ecristelle

Le concept d’assainissement non collectif, également appelé assainissement individuel ou autonome constitue un mode de traitement des eaux usées aussi efficace que l’assainissement collectif. Ce dispositif concerne les logements qui ne sont pas reliés à un réseau public de collecte des eaux usées. En effet, tous les foyers du territoire ne peuvent être raccordés aux réseaux publics d’assainissement collectif. De ce fait, l’assainissement non collectif est une alternative efficace qui permet le traitement commun de l’ensemble de ces eaux usées et ainsi de préserver la salubrité publique.

Comment fonctionne un dispositif d’assainissement non collectif ?

Un spécialiste intervient pour raccorder le système d'assainissement d'eau usée à un logement.

Il s’agit ici d’une station de pompage de traitement  par lesquelles les eaux usées transitent. Lors du prétraitement, les eaux collectées contiennent des éléments solubles et des matières en suspension. Cette technique permet de débarrasser les matières solides contenues dans l’eau sans pour autant la purifier. Ce dispositif utilise alors deux types de traitements :

  • Les filières traditionnelles : qui utilisent des bactéries présentes dans le sol en place ou un sol reconstitué.
  • Les filières agréées : souvent plus industrielles, conduisent vers une infiltration de l’eau épurée superficielle.

L’intérêt d’installer un dispositif d’assainissement non collectif

La plupart des logements sont raccordés au réseau public de collecte des eaux usées. Ceux qui ne le sont pas doivent donc s’équiper d’un système d’assainissement individuel. Cette technique est très prisée dans les zones où l’habitat est dispersé.

L’assainissement non collectif vise donc à prévenir plusieurs risques qui peuvent être à l’origine de nuisances environnementales et sanitaires. Lorsque votre installation d’assainissement est efficace, elle garantit des compétences similaires à un assainissement collectif, voire même meilleure.

De plus, elle présente l’avantage d’éviter la concentration de polluants traités par un système d’assainissement collectif. La mise en place de ce dispositif relève de la responsabilité des propriétaires. Une fois installé, le dispositif fera l’objet d’un entretien régulier par des services d’assainissement.