Tout savoir sur le vide sanitaire

ecristelle

Le vide sanitaire est un espace vide (rempli d’air) situé entre le sous-sol de la maison et le plancher de son rez-de-chaussée. En pratique, il s’agit d’un volume d’air vide qui isole la partie inférieure de la maison et la terre sur laquelle elle est construite. Le vide sanitaire n’est pas obligatoire lors de la construction d’une maison, mais avant tout projet de construction, une étude de sol est impérative.

A quoi sert un vide sanitaire ?

Pour tout aménagement sanitaire, faire appel à un artisan plombier.

L’air étant l’un des meilleurs isolants, le vide sanitaire permet ainsi d’isoler efficacement la maison du sous-sol de la maison. Correctement réaliser, il augmente la résistance et la durabilité d’un bâtiment tout en préservant le logement des remontées d’humidité dans les murs. Il participe également à renforcer l’isolation thermique de la maison et permet d’éviter les problèmes de sécheresse des sols. Et dans une zone inondable, le rez-de-chaussée est protégé de l’intrusion de l’eau.

Précautions et mise en œuvre du vide sanitaire

Lorsque l’on a le projet de bâtir une maison, il est primordial de faire une étude sur la nature du sol. Cette étude vous permettra de déterminer s’il est nécessaire ou non d’installer un vide sanitaire. Ce dernier est soumis à une réglementation, car il s’agit de la base de la construction. Sa réalisation nécessite des blocs en ciment, des poutrelles en béton, du polystyrène.

 La dalle sur le vide sanitaire n’est concevable que si le terrain est plat. Pour réaliser cet espace, on monte des rangs de parpaing ou des briques, au-dessus desquelles on pose un plancher bas du rez-de-chaussée. Le vide sanitaire en lui-même doit éventuellement mesurer entre 20 cm et 1,80 mètre de hauteur. De plus, il doit également être aéré par l’interface de bouches d’aération qui permettra la régulation fréquente de l’air contenu dans le vide d’air.